• +41 24 463 15 16
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Lun - Ven 09:00 - 16:00

17 au 19 mai 2024 - Sortie Pentecôte Croatie, Italie, Elbe, Corse

IMG_4952
Avion:
PA-28-236 Dakota, HB-PGP
Equipage:
Christophe Fiaux
Claude Van Hee
Nicolas Badoux
Vincent Panchaud

Déroulé de la sortie

Nous nous sommes réunis le 15 mai au soir pour préparer la sortie. La situation météorologique ainsi que les prévisions ne s'annonçaient pas optimales, mais pas impossibles non plus. En effet, trois basses pressions présentes sur le golfe de Gascogne, le nord de l'Allemagne et le sud de l'Italie, amenaient une instabilité non négligeable sur le centre de l'Europe. Il fut décidé d'observer l'évolution pendant 24h supplémentaires. Nous nous mettions donc d'accord de faire un point météo le lendemain. La situation du 16 mai amenait de l'espoir et de bonnes nouvelles. Le tour a l'air faisable, dans le sens initialement prévu, mais comporte encore une incertitude pour la rentrée du lundi. Quatre pilotes se décident de partir, étant conscients qu'il faudrait revoir certains trajets, et certainement écourter la sortie d'un jour.


La sortie Jour 1

Nous nous sommes donné rendez-vous à Bex le vendredi matin à 08h00. Préparation de l'avion, répartition des legs, vérification et chargement du matériel, derniers contrôles des documents, de la douane et nous voilà parti pour débuter ce tour, direction Aoste (LIMW). Le passage du col du Gd-St-Bernard se fait sans problème, et après seulement 24 minutes de vol, nous posions déjà les roues sur notre premier terrain. Après une douane effectuée sans accroc, direction Portoroz (LJPZ). L'idée est de sortir de la vallée d'Aoste par Ivrea, et de suivre le Pô jusqu'à Chioggia. Certains espaces de classe A nous contraignent de voler entre 1'000 et 1'500ft, mais ceci nous a permis d'observer quelques magnifiques villages et ouvrages jonchant ce fameux Pô. L'arrivée sur Chioggia, était magnifique… première rencontre avec l'Adriatique, et une remontée de la lagune de Venise à couper le souffle, sous une météo incroyable. Après 2h15 de vol, nous atterrissons à LJPZ pour le repas de midi. L'accueil y est toujours chaleureux. Le dernier leg de la journée va nous amener dans la superbe ville de Lošinj, via la route de transit VFR « Adria 1 » qui nous promène au travers des différentes îles les unes toutes plus remarquables que les autres. Baignade pour certains, moment de détente pour d'autres, suivi d'un magnifique repas convivial dans le vieux port, et rappel de souvenirs d'il y a 14 ans pour deux d'entre-nous, avec une redécouverte de cet établissement renommé et très agréable.


Jour 2

Départ pour Brač (LDSB) en suivant à nouveau la route ADRIA. La traversée des îles est définitivement un highlight du tour ! La visibilité est remarquable, la météo magnifique et les paysages très diversifiés nous en mettent plein la vue. Approche sur LDSB très spéciale, puisqu'après une traversée à 1'000ft /sol, l'aérodrome se trouve lui, au sommet d'une falaise à 1'800ft ! Le fait de devoir prendre de l'altitude pour rejoindre la finale n'est définitivement pas commun ! Après un tout premier petit couac de démarreur, nous repartons en direction de LINF, petit terrain de 500m en herbe situé entre Ancône et Pescara, avec une traversée d'une heure sur l'adriatique. Instant cocasse, ce terrain n'était pas connu des autorités de navigation aérienne, ce qui nous a valu quelques téléphones assez sympathiques avec ces derniers. L'installation d'un petit voile nuageux rendait la traversée très intéressante, mais très satisfaisante, puise qu'elle a été réalisée seulement à l'aide de la carte et de quelques VORs, sans aide du GPS ! L'arrivée sur ce petit terrain était fantastique avec un accueil très chaleureux et très bonne cuisine classique locale. Monsieur s'affaire à une activité parachutiste sur son propre terrain, tandis que madame fait tourner la buvette. Un combo gagnant ! Cap ensuite sur l'Aérodrome de Marina di Campo (LIRJ) sur l'île d'Elbe, au travers d'une superbe navigation est-ouest sur les terres italiennes, et la traversée du fameux domaine de Montepulciano. Pour la plus grande joie de tout l'équipage, la piste 16 était en service, offrant une superbe approche, pas très ordinaire, avec un passage de col, suivi de deux virages consécutifs pour rejoindre la finale, sur une pente à 6°. Un régal pour les passagers, et un super job de notre pilote aux commandes ! Dernier leg d'une journée assez chargée : Direction Calvi (LFKC). Le temps s'annonçant moins bon le lundi, nous décidons de faire le tour prévu sur 3 jours seulement. Une jolie petite traversée agrémentée par quelques échanges radio très drôles entre des pilotes de Rafale et Air France. Les « Kimonos » sont passés proche de nous, mais si rapidement et à si basse altitude qu'il nous était impossible de les distinguer. Après une belle approche main gauche pour la 36, nous voici arrivés à Calvi. Grâce aux connaissances de Claude, nous avons à nouveau fait de belles rencontres, et pu prendre apéro et repas du soir dans deux lieux locaux très typiques. Le port de Calvi était très animé ce samedi-soir, c'est pourquoi nous avons clôturé cette belle journée de vol avec de la bonne musique et quelques breuvages locaux.


Jour 3 

L'aéroport de Calvi ne nous a pas facilité la tâche… Ils attendaient des vols commerciaux, et n'avaient « pas le temps » de venir faire le plein de notre avion. Nous décidions de faire un arrêt fuel supplémentaire à Ajaccio (LFKJ). Départ ensuite pour le tour de corse dans le sens anti-horaire, avec un premier arrêt à Propriano (LFKO). L'approche au-dessus d'une eau turquoise, et une fin de vent-arrière assez serrée au-dessus des collines nous offrait là aussi quelque chose de peu commun. Dire que nous avions hésité à faire le plein ici, mais sans NOTAM et sans préavis, on nous annonce une fois sur place qu'il n'y plus d'AVGAS dans les cuves ! Poursuite du tour avec une traversée de l'espace aérien de Figari, et un magnifique passage devant les falaises sur lesquelles repose la superbe ville de Bonifacio. Nous planifions un dernier arrêt en corse sur l'aérodrome de Corte, pour changer de pilote, avant la dernière traversée de notre sortie. Nous sommes remontés au Nord de l'île, et avons rejoint la mer environ à mi-chemin entre Calvi et l'île rousse, en direction d'Albenga (LIMG). Après environ 20 minutes de vol sur l'eau, surprise générale : les zones militaires étaient actives un dimanche, sans être annoncées, ce qui nous a valu un bon exercice de radio et de navigation. Après un ravitaillement de l'avion et de l'équipage, nous voici sur le départ pour notre dernier leg en direction de Bex. Malheureusement, notre PGP n'était pas de cet avis. Il est vrai que le climat et l'ambiance de vacances qui régnaient à LIMG ne donnaient pas envie de rentrer. Le démarreur qui avait déjà posé quelques soucis ne fonctionnait vraiment plus. Après avoir essayé de le démarrer à plusieurs reprises, et respecté le temps de refroidissement prescris, c'est avec un retard d'environ 2h et pour une raison inexpliquée que l'hélice s'est mise à tourner, très lentement, et que le moteur a démarré. Le vol de retour qui s'annonçait compliqué en raison du développement d'orages, fut finalement d'une simplicité assez déconcertante, et une superbe approche à Bex via les Alpes clôturait ainsi cette sortie de la Pentecôte

×
Restez informé(e)

Lorsque vous vous abonnez au blog, nous vous enverrons un mail quand il y aura de nouvelles mises à jour sur le site de sorte que vous ne les manquerez pas.

Vol « Perfectionnement & Découverte » en Corse 2...
Remise en service de notre DR-400 (HB-KFN), Ville ...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
mardi 16 juillet 2024